Soutien aux salariés de France 3 Normandie

Cinq organisations syndicales de France 3 Normandie (SNRT-CGT, CFDT Médias, Sud, FO, SNJ et SNJ-CGT) appelaient à la grève le 07 juin dernier. Elles dénoncent « la multiplication des mutualisations de contenus, le sabordage de la proximité et la perte constante de moyens humains ». Près de 90% des journalistes de la chaîne de télévision France 3 Normandie y répondaient dénonçant «le sabordage de la proximité, et la perte constante de moyens humains».

L’information locale est aujourd’hui menacée pourtant la chaine locale permet de donner une quantité d’informations de proximité que le national ne peut donner aux téléspectateurs. La chaine locale est le reflet de la vie d’une ville, de son agglomération.

Elle assure la promotion de différentes manifestations, donne l’actualité et est indispensable aux téléspectateurs pour se tenir informés de la vie locale.

Aussi le conseil municipal du Havre réuni en séance le lundi 26 juin 2017

– apporte son soutien aux salariés de France 3 Normandie et plus particulièrement aux salariés de Baie de Seine inquiets de l’avenir de leurs emplois et de leurs antennes.

– il demande à la Présidente de France Télévision et à la Directrice de France3 de mettre fin aux réductions de moyens affectés aux antennes locales qui remplissent une véritable mission de service public, avec le maintien de la locale au Havre.

Explications du vœu :

Déjà en mars dernier, les salariés des antennes de Rouen et de Caen avaient « massivement » signé une pétition réclamant « l’arrêt des mutualisations et les moyens adéquats pour remplir leur mission de service public ».La direction ayant ignoré cette alerte, 90% des salariés étaient en grève le 7 juin dernier répondant à l’appel des 5 organisations syndicales de France 3 Normandie (SNRT-CGT, CFDT Médias, Sud, FO, SNJ et SNJ-CGT). Elles dénoncent « la multiplication des mutualisations de contenus, le sabordage de la proximité et la perte constante de moyens humains ».

L’information locale est en effet aujourd’hui menacée pourtant la chaine locale permet de donner une quantité d’informations de proximité que le national ne peut donner aux téléspectateurs. La chaine locale est le reflet de la vie d’une ville, de son agglomération.

Elle assure la promotion de différentes manifestations, donne l’actualité et est indispensable aux téléspectateurs pour se tenir informés de la vie locale.

Aujourd’hui si des choses sont en suspend, rien n’est réglé et les mutualisations sont en cours : cet été par exemple la locale de Baie de Seine disparait le vendredi, (jour ou pourtant sont annoncées les manifestations du weekend..), il y aura un même journal sur France3 Normandie pour 2 rédactions ; en ce qui concerne le personnel : des départs et départ en retraite ne sont, pour le moment, pas prévus être remplacés.

Suite aux négociations, à l’issue du mouvement de grève et pour assurer la promotion des 500ans du Havre peut-être, beaucoup de choses sont en stand-bye…Mais à la rentrée sont en ligne de mire des journaux régionaux mutualisés plus de la moitié des week-ends de l’année , destinés, entre autres, à accompagner éditorialement la nouvelle territorialité de la Normandie , ainsi que le recours de plus en plus fréquent à des prestataires extérieurs pour fournir du contenu d’émissions.

Il serait regrettable au moment où la Normandie est réunifiée de diminuer les moyens techniques et humains des antennes locales qui remplissent une véritable mission de service public.

Elles assurent la promotion de différentes manifestations, donne l’actualité et sont indispensables pour se tenir informé.

D’où ce vœu que je vous propose pour soutenir les salariés et pour obtenir de la direction les moyens humains et techniques pour pérenniser nos informations locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *